QU’EST-CE QUE LA FAUTE DE LA VICTIME EN MATIÈRE D’ACCIDENT DE LA ROUTE ?

Avocat faute de la victime | Avocat faute exclusive | Avocat faute intentionnelle

Avocat de victimes

APPEL CABINET

 Les différentes fautes de la victime accidentée ?

Alors que l’arrêt Desmares avait écarté le caractère partiellement exonératoire de la faute de la victime, la loi de 1985 retient la faute de la victime et prévoit une gradation de cette faute à l’image de ce qui existe en matière contractuelle concernant l’attitude du débiteur responsable.

°Il y a d’abord la faute simple de l’article 5 qui exclut ou limite l’indemnisation des dommages aux biens.
°La faute inexcusable qui exclu l’indemnisation du dommage corporel si elle est la cause exclusive de l’accident (article 3 al.1).
°La faute commise de façon volontaire qui exclut, elle aussi, toute réparation lorsque la victime a volontairement recherché le dommage corporel qu’elle a subi (article 3 al.3).

Ces différentes notions de fautes ont provoqué de nombreuses discussions, notamment la faute inexcusable et la faute volontaire, qui sont depuis l’entrée en vigueur de la loi du 5 juillet 1985, les seules causes d’exonération de responsabilité en cas de dommage corporel.

La Cour de Cassation a confirmé à plusieurs reprises que les fautes du conducteur s’apprécient indépendamment les unes des autres. L’absence ou la réduction de l’indemnisation de l’accident due à ces fautes ne peut résulter que de la gravité de la faute commise par la victime.

« Même certaines victimes protégées peuvent se voir opposer leur faute… c’est la faute inexcusable !  » Avocat dommages corporels

APPEL CABINET

 Définition de la faute inexcusable ?

 

 

La faute de la victime, concept et argument pour diminuer ou supprimer le droit à réparation de la victime de la route.

Argument redoutable aux mains des assurances qui ont tendance à surévaluer les conséquences de la faute de la victime de l’accident routier afin de diminuer son droit à indemnisation et parfois même le supprimer.

La faute de la victime : (L’erreur inexcusable est empruntée au droit du Travail)

Conformément à la loi, il faut une fois de plus, distinguer selon que la victime est ou n’est pas, un conducteur de véhicule terrestre à moteur :
En ce qui concerne les victimes non-conductrices, la loi du 5 juillet 1985, dans ses articles 3 et 5, nous montre l’importance accordée à l’attitude fautive de la victime qui va rejaillir sur son droit à réparation.

La Cour de cassation défini de manière très restrictive la faute inexcusable de la victime (Civ. 2e, 20 juill. 1987), et veille depuis au contrôle de la notion (arrêt d’assemblée plénière du 10/11/1995 n°94-13.912) :

« Seule est inexcusable, au sens de la loi de 1985, la faute volontaire d’une exceptionnelle gravité, exposant sans raison valable son auteur à un danger dont il aurait dû avoir conscience ».

La faute inexcusable de la victime de nature à exclure son droit à indemnisation doit ainsi remplir cinq conditions :

  • La faute de la victime doit être la cause exclusive de l’accident,
  • L’acte fautif doit être volontaire (indépendamment de la volonté de subir les conséquences de cet acte),
  • La faute doit être d’une exceptionnelle gravité,
  • L’acte fautif ne peut être justifié par aucune raison ou aucun élément,
  • La victime doit avoir conscience du danger.

 La faute de la victime est très difficilement caractérisée…

 

 

Pour un simple piéton qui est victime d’un accident, la faute inexcusable sera caractérisée par exemple, par un franchissement des glissières de sécurité pour traverser une autoroute alors qu’il existait un passage souterrain. Dans les cas soumis, il faudra vérifier si la victime à recherché à braver les règles de sécurité élémentaires ou, si elle a recherché à franchir quelques obstacles lui empêchant un accès dangereux…

A LIRE : L’INDEMNISATION DU PASSAGER VICTIME ?

Pour un cycliste victime d’un accident de la route, une faute inexcusable pourrait lui être rapprochée s’il avait emprunté (cas jurisprudentiel) un sens interdit, brûlé un feu, et s’était engagé à contresens de la circulation. C’est cette fois, l’accumulation de fautes graves qui fera que la faute inexcusable sera caractérisée.

La deuxième chambre civile de la cour de cassation dans son arrêt du 28 mars 2013, pourvoi n° 12-14.522, nous donne un dernier exemple :Une personne, en s’allongeant volontairement sur une voie de circulation fréquentée, en état d’ébriété, de nuit et en un lieu dépourvu d’éclairage public, commet une faute inexcusable, cause exclusive de l’accident dont elle est victime.

La faute simple du conducteur victime 

La notion de conducteur victime regroupe le conducteur de tout véhicule terrestre à moteur (VTAM).

Sont alors concernés le conducteur d’un camion, le conducteur d’une voiture, le conducteur d’une motocyclette et même, le conducteur d’une trottinette électrique.

A LIRE : LE CONDUCTEUR FAUTIF VICTIME ?

La jurisprudence a même reconnu comme un conducteur de VTAM, une personne en situation de handicap manipulant son fauteuil roulant électrique qui allait au-delà de la vitesse d’un piéton, soit 6km/h (voir notre article sur le sujet ?)

° Jurisprudence sur la faute du motard victime ?

Dans un arrêt plus récent, la Cour de Cassation a eu à se prononcer sur un cas spécifique : celle d’un homme marié, père de trois enfants, devenu tétraplégique à la suite d’un accident de la circulation. Outre, l’ensemble de ses préjudices, cette victime sollicitait l’indemnisation du préjudice d’établissement subi au motif que depuis l’accident, il s’était séparé de son épouse et avait donc perdu une chance de réaliser un nouveau projet de vie familiale.

° Circulation inter-files du motard

A LIRE : LE MOTARD FAUTIF ?

La faute inexcusable du passager victime 

Dans un arrêt du 19 novembre 2015 la Cour de cassation a reconnu la faute inexcusable de la victime passagère d’un véhicule entraînant la perte de son droit à l’indemnisation.

La victime, passagère d’un véhicule qui circulait la nuit sur une voie rapide, est descendue sur la chaussée. Une voiture qui sortait du virage a percuté alors la victime passagère de plein fouet, qui a été blessée grièvement.

Les juges du fond (tribunal et Cour d’appel) ont rejeté la demande d’indemnisation de la victime au motif que le comportement de la victime constituait une faute inexcusable qui était la cause exclusive de l’accident. Ils ont retenu en effet que, la victime, alcoolisée et sous le coup d’une vive émotion (dispute avec le conducteur), avait commis une faute inexcusable et que cette faute était à l’origine de l’accident. Les juges ont alors déclaré que l’assurance n’était pas tenue d’indemniser la victime.

Un pourvoi en cassation a été introduit par la victime dans le but de contester cette exclusion du droit d’indemnisation.

La Cour de cassation a rejeté le pourvoi, approuvant ainsi les constatations des juges d’appel.

La victime s’est volontairement exposée, sans raison valable, à un danger d’une exceptionnelle gravité dont elle aurait dû avoir conscience ; qu’en se plaçant sur la chaussée dans de telles conditions, rendant sa présence totalement imprévisible et irrésistible pour la conductrice du véhicule qui l’a percuté, son comportement a été la cause exclusive de l’accident.

A LIRE : L’INDEMNISATION DU PASSAGER VICTIME ?

Cette jurisprudence est applicable également au piéton victime même si protégé par la Loi Badinter.

° La faute inexcusable du piéton victime ?

Pour un piéton victime d’un accident de la circulation dans le cas d’un piéton renversé par un véhicule terrestre à moteur, la faute inexcusable sera caractérisée par exemple, par un franchissement des glissières de sécurité pour traverser une autoroute alors qu’il existait un passage souterrain. Dans les cas soumis, il faudra vérifier si la victime piétonne à recherché à braver les règles de sécurité élémentaires ou, si elle a recherché à franchir quelques obstacles lui empêchant un accès dangereux…

° La faute inexcusable du cycliste victime ?

Pour un cycliste victime d’un accident de la route, une faute inexcusable pourrait lui être rapprochée s’il avait emprunté (cas jurisprudentiel) un sens interdit, brûlé un feu, et s’était engagé à contresens de la circulation. C’est cette fois, l’accumulation de fautes graves qui fera que la faute inexcusable sera caractérisée.

° La faute inexcusable de la victime trop jeune ou de la victime trop âgée ?

Si la faute inexcusable est caractérisée car cause exclusive de l’accident de la circulation, le droit à indemnisation de la victime auteur de la faute s’éteint.

Sauf, cas présenté à l’article 3 de la loi Badinter, lorsque les victimes fautives :

«sont âgées de moins de 16 ans ou de plus de 70 ans, ou lorsque, quel que soit leur âge, elles sont titulaires, au moment de l’accident, d’un titre leur reconnaissant un taux d’incapacité permanente ou d’invalidité au moins égal à 80% (établi antérieurement à l’accident)». Dans ces cas, elles «sont indemnisées des dommages résultant des atteintes à leur personne qu’elles ont subies.»

Récemment le droit du dommage corporel est entré dans les classifications réalisées par certains magazines. Le Magazine Le Point et l’organisme indépendant Statista ont réalisé en 2019 un Palmarès des meilleurs cabinets de France et ont introduit la matière du droit du dommage corporel. Sur 56.000 avocats de France, quatre cabinets ont été sélectionnés en droit du dommage corporel.

Le cabinet fait parti de ce classement exceptionnel des meilleurs avocats dommages corporels de France, et ce pour le plaisir avant tout de nos clients qui nous ont fait confiance.

Notre cabinet intervient pour la représentation des victimes de toute la France et DOM TOM, mais aussi des victimes françaises accidentées en Europe et à l’Etranger. N’hésitez pas à nous soumettre votre cas, sans engagement, afin que nous puissions vous orienter rapidement et surtout, sauvegarder vos droits.

FICHES EN DOMMAGES CORPORELS & ACCIDENTS DE LA ROUTE

jurisprudence dommages corporels, jurisprudence préjudices corporels, jurisprudences accident de la route, jurisprudences dommages corporels, jurisprudences préjudices corporels, jurisprudences avocats dommages corporels
expertise victime de la route, expertise victime accident , expertise amiable, expertise médecin expert, avocat expertise, expertise médicale, expertise amiable, expertise contradictoire, expertise avocat dommages corporels, rapport d'expertise, évaluation rapport expertise
procédure amiable victime, procédure contentieuse victime, victime accident de la route procédure, avocat victime procédure, procédure avocat victime accident, assignation assurance victime accident
avocat indemnisation victime, indemnisation victime accident de la route, indemnisation préjudices corporels, indemnisation victimes de la route, indemnisation préjudices corporels, indemnisation préjudices, indemnisation handicap, indemnisation tétraplégie, indemnisation traumatismes crâniens, indemnisation accident de la route
victime accident, victimes accident, victime accident de la route, victime accident de la circulation, avocat victime accident de la circulation
préjudices victime de la route, préjudice accident de la route, préjudice de victimes accidentées, préjudices indemnisation victime

LES DÉPARTEMENTS DOMMAGES CORPORELS DU CABINET…

accident de voiture, accidents de voitures, accident de camion, conducteur fautif, avocat accidents de voitures, avocat accident de voiture, avocat victime accident de voiture, avocat victime préjudices corporels

ACCIDENT DE  VOITURE

accident de moto, accident de scooter, avocat indemnisation motards, accidents de motos, avocat accidents de motos, avocat accident de moto, avocat victime accident de moto, avocat victime préjudices corporels

ACCIDENT DE  MOTO

accident de piéton, accidents de piétons, piéton renversé, avocat piéton renversé, avocat indemnisation piéton renversé, piéton accidenté coma, avocat piéton coma, avocat piéton blessé, avocat piéton renversé par voiture, avocat défense piéton traumatisme, piéton accidenté traumatisme, piéton traumatisme crânien

ACCIDENT DE  PIÉTON

accident de vélo, accidents de vélos, avocat accident de vélo, avocat cycliste, avocat cycliste renversé, cycliste renversé traumatisme, cycliste renversé traumatisme crânien, indemnisation cycliste renversé, cycliste paraplégique, chute cycliste, indemnisation chute cycliste, procès cycliste renversé

ACCIDENT DE  VÉLO

victimes accident collectif, victimes accidents collectifs, avocat accident collectif, avocat spécialiste accident collectif, avocat spécialisé accident collectif, avocat indemnisation victimes accident collectif, expert accident collectif

ACCIDENT COLLECTIF

accident de trottinette, accident segway, accident seaways, avocat accident segways, avocat accident segwiste, avocat accident gyropode, indemnisation victime gyropode, accident segway, accident seaways, avocat accident segways, avocat accident segwiste, avocat accident gyropode, indemnisation victime gyropode, accident de trottinette, avocat accident de trottinette, accident de trottinette, victime trottinette

ACCIDENT DE GYROPODE

Tout commence par un premier contact !

Contactez-nous, sans engagement, et en toute discrétion

N’hésitez-pas, après il sera trop tard,

APPEL CABINET

3 rue Denis Poisson 75017 Paris

info@benezra.fr

RÉPARATION DES DOMMAGES CORPORELS | VICTIMES D’ACCIDENTS DE LA ROUTE | INDEMNISATION DES PRÉJUDICES CORPORELS

→ La rééducation de la victime amputée – Vidéo 

Contactez-nous sans engagement / Analyse de dossier sans engagement / Résultats exceptionnels prouvés / Négociations performantes / Actions en justice régulières depuis + de 18 ans /Contactez-nous sans engagement / Analyse de dossier sans engagement / Résultats exceptionnels prouvés / Négociations performantes / Actions en justice régulières depuis + de 18 ans /

2024-05-11T11:21:38+01:00
Aller en haut