→ L’INDEMNISATION DES TRAUMATISÉS CRÂNIENS APRÈS UN ACCIDENT DE LA ROUTE 

indemniser traumatisme crùnien | évaluer traumatisme crùnien

L’indemnisation des traumatisĂ©s crĂąniens est au centre de l’expertise qui devra dĂ©celer les prĂ©judices invisibles…

→ L’indemnisation des traumatisĂ©s crĂąniens passe par une dĂ©finition du traumatisme crĂąnien.

Le traumatisme crĂąnien est difficile Ă  dĂ©finir Ă  cause de ses intensitĂ©s et formes variables. Parle-t-on d’un traumatisme crĂąnien dĂšs lors qu’une blessure au crĂąne est visible ou doit-on en parler dĂšs lors qu’un coma prolongĂ© est diagnostiqué ?

Une unité médicale a tenté de définir le traumatisme crùnien de la sorte :

« toute agression mĂ©canique directe ou indirecte responsable soit d’une fracture du crĂąne, soit de trouble de conscience, soit de l’apparition secondaire ou retardĂ©e de signes traduisant une souffrance encĂ©phalique diffuse ou localisĂ©e. »

Les avocat de victimes de dommages corporels et de préjudices corporels du cabinet optent pour cette définition  :

« Le traumatisme crĂąnien ou cranio-cĂ©rĂ©bral (TCC) est l’ensemble des lĂ©sions et des troubles provoquĂ©s par un choc Ă  la tĂȘte donc d’origine traumatique. Dans un accident de la route, le cerveau du conducteur du vĂ©hicule impliquĂ© ou des passagers prĂ©sents, est secouĂ© ou heurtĂ© violemment ce qui provoque la destruction de cellules ou qui entraĂźne des anomalies dans le fonctionnement. »

La victime d’un traumatisme crĂąnien a souvent des sĂ©quelles invisibles et il faut en tenir compte dans l’indemnisation du traumatisĂ© crĂąnien . Avocat de traumatisĂ© crĂąnien

→ Lors d’un accident de la route, comment un traumatisme crĂąnien se dĂ©clenche ?

Au moment de l’accident de la route, la tĂȘte de la victime est projetĂ©e vers l’avant avant de revenir en arriĂšre.

Ce mĂ©canisme entraĂźne alors des lĂ©sions externes (ex: fracture du crĂąne) mais aussi des lĂ©sions internes (hĂ©morragie, ƓdĂšme cĂ©rĂ©bral). Le risque le plus important est l’hypoxie cĂ©rĂ©brale, c’est-Ă -dire la destruction des cellules du cerveau par compression et par manque d’oxygĂšne. Il s’agit alors d’une urgence mĂ©dicale.

A chaque projection de la tĂȘte (il peut y en avoir plusieurs dans un choc violent) il y a une une accĂ©lĂ©ration, puis une dĂ©cĂ©lĂ©ration violente et entraine des lĂ©sions dans le systĂšme de cĂąblage du cerveau (les axones des neurones). Ces cĂąbles nerveux sont alors soit Ă©tirĂ©s soit mĂȘme coupĂ©s, Ă  cause du choc et entraĂźne des lĂ©sions plus ou moins sĂ©vĂšres. Lorsque le systĂšme de cĂąblage est totalement dĂ©sorganisĂ©, le fonctionnement des neurones est alors interrompu et entraĂźne une perte de connaissance brĂšve ou un coma prolongĂ©.

→ La gravitĂ© du traumatisme crĂąnien, marqueur essentiel de l’indemnisation des traumatisĂ©s crĂąniens ?

La gravitĂ© du traumatisme est Ă©valuĂ©e en fonction d’une Ă©chelle dite : score de Glasgow

L’Ă©chelle de Glasgow (ou score de Glasgow) est l’outil des mĂ©decins pour Ă©valuer l’Ă©tat de conscience d’une victime aprĂšs un traumatisme crĂąnien. Il permet aussi d’évaluer le niveau de gravitĂ© d’un coma.

Échelle de Glasgow adulte et enfants :

Dans un contexte d’urgence, elle permet au mĂ©decin de choisir une stratĂ©gie dans l’optique du maintien des fonctions vitales. Ce score est Ă©troitement corrĂ©lĂ© Ă  la gravitĂ© (stratification du risque de complications et Ă©volution spontanĂ©e) des comas.

C’est une Ă©chelle allant de 3 (coma profond) Ă  15 (personne parfaitement consciente), et qui s’Ă©value sur trois critĂšres :

  • ouverture des yeux ;
  • rĂ©ponse verbale ;
  • rĂ©ponse motrice.
Ouverture des yeux RĂ©ponse verbale RĂ©ponse motrice
1 – nulle 1 – nulle 1 – nulle
2 – Ă  la douleur 2 – incomprĂ©hensible 2 – Extension stĂ©rĂ©otypĂ©e
(rigidité décérébrée)
3 – Ă  la demande 3 – inappropriĂ©e 3 – flexion stĂ©rĂ©otypĂ©e
(rigidité de décortication)
4 – spontanĂ©e 4 – confuse 4-orientĂ©e
5 – normale 5-adaptĂ©e
6 – aux ordres

→ Quels sont les diffĂ©rents cas de traumatismes crĂąniens  ? 

Sur le plan physique, il existe un lien entre l’énergie cinĂ©tique de l’accident et les sĂ©quelles observĂ©es.

NĂ©anmoins, toutes les fractures du crĂąne ou du visage sont censĂ©es avoir absorbĂ© en partie, comme l’habitacle d’une voiture pourrait le faire avec ses passagers, l’énergie cinĂ©tique venant de facto rĂ©duire alors les consĂ©quences sur le cerveau.

En dehors de tout choc l’énergie cinĂ©tique peut causer Ă©galement des lĂ©sions par inertie (dĂ©cĂ©lĂ©ration).

Il existe aussi la notion de lĂ©sions secondaires par ischĂ©mie (polytraumatisĂ©), hypovolĂ©mie, hypoxie, troubles mĂ©taboliques, compression cĂ©rĂ©brale par hĂ©matome ou ƓdĂšme.

Enfin, le traumatisme crĂąnien peut aussi constituer l’ensemble des troubles fonctionnels constatĂ©s (troubles post traumatique par exemple) et non pas exclusivement alors un choc Ă  la tĂȘte.

→ Quelles sont les consĂ©quences d’un traumatismes crĂąniens ?

Une bonne analyse des consĂ©quences d’un traumatisme crĂąnien, pour une meilleure indemnisation des traumatisĂ©s crĂąniens.

Un traumatisme crĂąnien entraĂźne d’importantes sĂ©quelles physiques mais aussi neuro-psychologiques. Les traumatisĂ©s crĂąniens souffrent rĂ©guliĂšrement de problĂšmes de mĂ©moire et de troubles de l’humeur ou mĂȘme de changement de personnalitĂ©. Les consĂ©quences sont alors multiples :

  • Les troubles moteurs :

Les troubles moteurs vont perturber l’équilibre de la tĂȘte et du corps et/ou le contrĂŽle des membres : hĂ©miplĂ©gies, troubles de la coordination des mouvements ou de l’équilibre, atteintes de la commande des mouvements des yeux, tĂ©traplĂ©gie.

  • Les troubles neurologiques et cognitifs :

Ils vont altĂ©rer la mĂ©moire, le langage, l’attention et l’organisation dans l’espace, avec des difficultĂ©s Ă  planifier ou concevoir des actions, des projets. Ils sont qualifiĂ©s rĂ©guliĂšrement par les juristes de troubles invisibles ou prĂ©judices invisibles.

  • Les troubles sensoriels :

Ce sont la perte du goĂ»t, de la vue, de l’odorat.

  • Les troubles comportementaux :

Perturbent l’humeur, le caractĂšre, l’organisation cohĂ©rente des activitĂ©s gestuelles et quotidiennes, la mĂ©moire et l’orientation, le sens de l’initiative, avec parfois des manifestations brusques d’agressivitĂ© verbale, d’instabilitĂ© d’humeur et d’immaturitĂ© affective.

  • Les troubles psychiques :

Ils peuvent survenir Ă  la suite d’un traumatisme crĂąnien, mĂȘme mineur, avec les symptĂŽmes suivants : angoisses, difficultĂ©s de concentration, fatigabilitĂ©, dĂ©tĂ©rioration intellectuelle, troubles du sommeil et du contrĂŽle Ă©motionnel.

→ L’indemnisation des traumatisĂ©s crĂąniens passe par quelques statistiques sur les traumatisĂ©s crĂąniens

Parmi les personnes cérébrolésées nous pouvons estimer à :

° 60% des traumatisés crùniens vivent chez eux sans aide,

° 25% vivent chez eux avec l’aide d’un proche et 5% chez eux avec l’aide de professionnels.

Donc prÚs de 90% des personnes cérébrolésées vivent à domicile.

° 3% vivent en maison de repos, et 7% en appartement supervisé ou en maison communautaire.

Vous l’aurez compris, il y a comme un malaise puisque notre sociĂ©tĂ© n’est pas aujourd’hui complĂštement adaptĂ©e Ă  la rĂ©paration intĂ©grale des prĂ©judices dans un cadre de vie.

“La victime d’un traumatisme crĂąnien a souvent des sĂ©quelles invisibles.” Avocat traumatisĂ©s crĂąniens

→ Quelles sont les revendications passĂ©es sous silence (par les assureurs), des traumatisĂ©s crĂąniens et de leurs proches ?

Les traumatisĂ©s crĂąniens Ă©voquent rĂ©guliĂšrement : le sentiment de dĂ©pendance vis-Ă -vis des proches et l’envie de plus d’indĂ©pendance ; un logement qui n’est pas ou mal adapté ; le sentiment d’ĂȘtre Ă©loignĂ©Ì des proches ; les difficultĂ©s financiĂšres

Les proches des traumatisĂ©s crĂąniens Ă©voquent quant Ă  eux rĂ©guliĂšrement : un logement pas adapté ; les structures de logements qui ne sont pas adaptĂ©es ; l’absence du propre logement du traumatisĂ© crĂąnien (avec des aides, un accompagnement) ; la vie avec la personne cĂ©rĂ©brolĂ©sĂ©e est difficile (contraintes, Ă©touffement, dĂ©valorisation, surveillance) – le manque de sĂ©curitĂ©ÌÂ ; le manque de rĂ©gularitĂ©Ì ou l’absentĂ©isme de certains services ; le manque d’informations sur les services existants ; le manque de formation des services par rapport Ă  la cĂ©rĂ©brolĂ©sion ; le coĂ»t trop Ă©levĂ©Ì des services ; la lourdeur de la tĂąche pour l’entourage ; ce n’est pas son rĂŽle, il vaudrait mieux que ce soit quelqu’un d’autre ; la qualitĂ© des services ; le besoin de prise en charge les jours fĂ©riĂ©s ;

→ Quels sont les activitĂ©s quotidiennes nĂ©cessaires à prendre en compte lors de l’indemnisation du traumatisĂ© crĂąniens ?

Le traumatisĂ© crĂąnien va bien Ă©videmment se lever et se coucher ; il ne manquera pas aussi de se laver, s’habiller, se coiffer ; il faudra aussi cuisiner et se nourrir ; Le cĂ©rĂ©brolĂ©sĂ© devra forcĂ©ment se rendre aux WC et accomplir toutes les tĂąches mĂ©nagĂšres (nettoyage, lessive, repassage, etc.) ;

Il faudra garantir sa sĂ©curitĂ© (vĂ©rifier que le gaz est Ă©teint, etc.) surtout pour qu’il puisse se dĂ©placer Ă  l’intĂ©rieur de son logement et mĂȘme à l’extĂ©rieur ;

Le traumatisĂ© crĂąnien devra pouvoir faire ses courses quotidiennes, se distraire (activitĂ©s socio culturelles) et faire du sport ; Des activitĂ©s de loisirs pourront aussi ĂȘtre rĂ©alisĂ©es ; le traumatisĂ© crĂąnien devra ĂȘtre dans la capacitĂ© de rechercher un travail ou une activitĂ©Ì bĂ©nĂ©vole ;

il devra gĂ©rer ses dĂ©marches administratives (mutuelle, allocations de chĂŽmage, etc.) et gĂ©rer ses dĂ©marches juridiques (indemnisation d’accident, etc.) ; il devra ĂȘtre aussi capable de rechercher un logement  et de gĂ©rer son budget (opĂ©rations bancaires, virements, etc.) ; Il devra Ă©galement comprendre ses sentiments et ses Ă©motions et, exprimer et communiquer ses sentiments et ses Ă©motions ;

Tout doit ĂȘtre mis en oeuvre pour que le cĂ©rĂ©brolĂ©sĂ© entretienne des relations « sereines » avec ses proches (famille, amis) et d’ĂȘtre dans la capacitĂ© de crĂ©er des relations avec des personnes inconnues.

→ Quels sont les diffĂ©rentes activitĂ©s quotidiennes des proches du traumatisĂ© crĂąniens ?

Les proches devront lui rappeler de ne pas oublier de prendre ses médicaments, lui donner ses médicaments, lui fixer des rendez-vous chez différents médecins, lui mettre en place un suivi médical adapté.

Les proches devront aussi aller chez le médecin ou aux séances de rééducation avec le traumatisé crùnien, avoir des informations au niveau social, avoir des informations au niveau psychologique et au niveau médical ?

Ils devront obtenir des informations au niveau de sa rééducation et informer sa famille de sa situation sociale, psychologique et/ou médicale

→ Quels sont les diffĂ©rents changements d’humeur du traumatisĂ© crĂąnien constituant des prĂ©judices invisibles Ă  prendre en compte lors de l’indemnisation du traumatisĂ© crĂąnien ?

Voici quelques exemples qui illustrent les changements comportementaux que rencontrent de nombreuses personnes cérébrolésées :

« Je suis devenu plus dur, moins sensible » ; « je suis plus Ă©motif, je me sens plus  vite agressĂ© » ; « J’ai des difficultĂ©s Ă  exprimer ce que je ressens » ; « Mes Ă©motions n’apparaissent plus sur mon visage » ; « Je n’ai plus de limite, ou beaucoup moins » ; « Je suis plus vite fĂąchĂ©Ì, colĂ©rique » ; « Toute ma vie a changĂ©Ì. Je suis plus triste, plus fatiguĂ© » ; « Il se sent diminuĂ©. Il pense qu’on ne le comprend pas et refuse toute remarque » ; « C’est une caricature de comportements problĂ©matiques » ; « Il est exigeant, commandant, excessif, colĂ©rique, veut toujours avoir le dernier mot » ; « Il a changĂ©Ì de personnalitĂ©Ì. Il a des difficultĂ©s Ă  percevoir les Ă©motions des autres. Il fuit les responsabilitĂ©s, n’a pas d’initiative, ne se sent plus impliquĂ© dans la vie de couple et de famille » « Je n’ai plus envie de vivre »; « Mon bien-ĂȘtre n’est plus comme il faut » ; « Je ne sais pas quoi faire. J’ai envie de grignoter pour passer le temps » ; « Les gens se demandent pourquoi je les agresse » ; « Le fait que je m’énerve plus vite, ça fait bizarre pour les gens qui m’entourent » ; « Je ne peux plus faire ce que je veux » ; « On m’impose certaines choses » – « Je suis trĂšs triste et laissĂ© tout seul »

Cela traduit de l’anxiĂ©tĂ© (nervositĂ©, stress, angoisse, panique, peur, mĂ©fiance), de l’AgressivitĂ© (colĂšre, irritabilitĂ©, susceptibilitĂ©)

Mais aussi, l’impossibilitĂ© d’exprimer ses Emotions (pas savoir les exprimer, pas aimer les montrer, indiffĂ©rence, plus Ă©motif, fragile)

Une Absence du contrĂŽle du comportement (moins timide, pas de limite, impulsif, impatient, maniaquerie), de l’apathie, manque d’initiative (moins actif, moins entreprenant, moins exigeant, laisser aller) ; Plus calme, introverti, renfermĂ©, plus serein ; Humeur (plus triste, plus dĂ©pressif, sauts d’humeur) ; Egocentrisme, Ă©goĂŻsme ; PrĂ©sence de sĂ©quelles neuropsychologiques, langagiĂšres, motrices

Et des sĂ©quelles neuropsychologiques, et motrices :  la difficultĂ© Ă  s’adapter aux changements, l’anosognosie, la fatigabilitĂ©, les sĂ©quelles mnĂ©siques, la lenteur, la distractibilitĂ©, des difficultĂ©s de raisonnement, la difficultĂ© de communiquer avec les proches (aphasie, logorrhĂ©e, surditĂ© verbale,
), un changement Ă©motionnel, une perte de confiance en soi, l’hĂ©miplĂ©gie, le manque d’équilibre

Qui a pour consĂ©quences : Perte de contact avec certaines personnes / Ă©loignement, Tensions avec l’entourage (proches), Moins de rencontres (car plus casanier, reste chez soi, repli sur soi), Plus de rencontres (car moins coincĂ©), Rapprochement de l’entourage, Changement des rĂŽles (maman/enfant)

FICHES EN DOMMAGES CORPORELS & ACCIDENTS DE LA ROUTE

jurisprudence dommages corporels, jurisprudence préjudices corporels, jurisprudences accident de la route, jurisprudences dommages corporels, jurisprudences préjudices corporels, jurisprudences avocats dommages corporels
expertise victime de la route, expertise victime accident , expertise amiable, expertise médecin expert, avocat expertise, expertise médicale, expertise amiable, expertise contradictoire, expertise avocat dommages corporels, rapport d'expertise, évaluation rapport expertise
procédure amiable victime, procédure contentieuse victime, victime accident de la route procédure, avocat victime procédure, procédure avocat victime accident, assignation assurance victime accident
avocat indemnisation victime, indemnisation victime accident de la route, indemnisation préjudices corporels, indemnisation victimes de la route, indemnisation préjudices corporels, indemnisation préjudices, indemnisation handicap, indemnisation tétraplégie, indemnisation traumatismes crùniens, indemnisation accident de la route
victime accident, victimes accident, victime accident de la route, victime accident de la circulation, avocat victime accident de la circulation
préjudices victime de la route, préjudice accident de la route, préjudice de victimes accidentées, préjudices indemnisation victime
Nous contacter ?
Retour accueil ?

LES DÉPARTEMENTS DOMMAGES CORPORELS DU CABINET…

accident de voiture, accidents de voitures, accident de camion, conducteur fautif, avocat accidents de voitures, avocat accident de voiture, avocat victime accident de voiture, avocat victime préjudices corporels

ACCIDENT DE  VOITURE

accident de moto, accident de scooter, avocat indemnisation motards, accidents de motos, avocat accidents de motos, avocat accident de moto, avocat victime accident de moto, avocat victime préjudices corporels

ACCIDENT DE  MOTO

accident de piéton, accidents de piétons, piéton renversé, avocat piéton renversé, avocat indemnisation piéton renversé, piéton accidenté coma, avocat piéton coma, avocat piéton blessé, avocat piéton renversé par voiture, avocat défense piéton traumatisme, piéton accidenté traumatisme, piéton traumatisme crùnien

ACCIDENT DE  PIÉTON

accident de vélo, accidents de vélos, avocat accident de vélo, avocat cycliste, avocat cycliste renversé, cycliste renversé traumatisme, cycliste renversé traumatisme crùnien, indemnisation cycliste renversé, cycliste paraplégique, chute cycliste, indemnisation chute cycliste, procÚs cycliste renversé

ACCIDENT DE  VÉLO

victimes accident collectif, victimes accidents collectifs, avocat accident collectif, avocat spécialiste accident collectif, avocat spécialisé accident collectif, avocat indemnisation victimes accident collectif, expert accident collectif

ACCIDENT COLLECTIF

accident de trottinette, accident segway, accident seaways, avocat accident segways, avocat accident segwiste, avocat accident gyropode, indemnisation victime gyropode, accident segway, accident seaways, avocat accident segways, avocat accident segwiste, avocat accident gyropode, indemnisation victime gyropode, accident de trottinette, avocat accident de trottinette, accident de trottinette, victime trottinette

ACCIDENT DE GYROPODE